Je consulte
les questions et les décodages

Rechercher
Le 20/01/2022
ADN, ARN, nucléotides… de quoi parle-t-on ?
D’un livre de recettes qui est copié pour fabriquer les protéines.
 
Au cœur de nos cellules, dans un espace protégé appelé « noyau », se trouvent nos chromosomes. Ceux-ci peuvent être visualisés comme des bobines composées d’un fil à deux brins appelé ADN (acide désoxyribonucléique), très « entortillé » sur lui-même. L’ADN est le support de nos gènes, le livre de recettes pour fabriquer les protéines indispensables à la vie.

Les brins d’ADN forment une sorte d’échelle en spirale, la double hélice, composée d’un empilement de molécules appelées « nucléotides ». Selon leur composition, on distingue 4 nucléotides différents dans l’ADN : l’adénine (A), la cytosine (C), la thymidine (T) et la guanine (G). C’est le nombre et l’ordre de ces nucléotides sur le brin d’ADN qui définit la nature et la fonction de chaque gène, un peu comme des mots dans une phrase.

Lorsque la cellule veut fabriquer une protéine, elle déclenche l’activation du gène correspondant. Parce que le livre de recettes (ADN) est dans le noyau et les ouvriers (ribosomes) dans le reste de la cellule, il est nécessaire de créer une copie temporaire de la recette qui va être transportée hors du noyau. Cette copie temporaire est l’ARN messager (acide ribonucléique messager) qui reflète parfaitement l’original. Les ribosomes vont lire cette copie de recette et fabriquer la protéine en question avant que la copie ne soit détruite.
Il existe d’autres types d’ARN (ARN de transfert, ARN ribosomique, petit ARN nucléique, etc.)  qui remplissent d’autres rôles dans la cellule, toujours en lien avec la synthèse des protéines. Ils sont eux aussi composés de nucléotides, ces briques de base du langage des gènes.
 
Sources
 
Une vidéo courte qui explique l’ADN, Agence France Presse
Une vidéo courte qui explique l’ARN, Vive les SVT