Je consulte
les questions et les décodages

Rechercher
Le 23/09/2019
Le thé matcha est il efficace contre le cancer ?
Il n’existe pas de preuves d’un effet bénéfique sur la prévention ou le traitement des cancers.
 
Le thé, et en particulier le thé vert, est abondamment vanté dans les médias pour une multitude d’éventuels bienfaits. Toutes les variétés de thés sont issues du même arbuste : Camellia sinensis. Le thé matcha est un thé vert japonais comme les autres, seule sa préparation finale varie : une fois séché, il est broyé dans de petites meules de pierre pour obtenir une poudre ultrafine. Cette poudre est ensuite fouettée dans de l’eau tiède pour obtenir un breuvage mousseux au cours de la cérémonie du thé traditionnelle japonaise.
Les études portant sur les propriétés préventives du thé dans le cadre du cancer n’ont pas montré de manière certaine de bénéfices à consommer du thé vert. Ce sont essentiellement des études d’observation qui mettent (ou non) en évidence un plus faible risque de développer un cancer chez les personnes qui consomment spontanément de grandes quantités de thé. Mais l’influence des autres facteurs (alimentation ou vie plus saine en général) n’est quasiment jamais prise en compte. Or les personnes qui consomment régulièrement du thé semblent avoir une meilleure hygiène de vie globale.
Sur des cellules en culture, la catéchine EGCG (épigallocatéchine-3-gallate, une substance anti-oxydante propre au thé) a montré une capacité certaine à inhiber la croissance de plusieurs types de cellules cancéreuses. On pense que cet effet est lié à ses propriétés antioxydantes et à sa capacité à inhiber une enzyme nécessaire à la croissance des cellules cancéreuses, l’urokinase. Mais aucune étude clinique n’a évalué si cet effet se retrouve dans l’organisme.
Les Instituts nationaux de la santé américains (NIH) ont publié un avis officiel rappelant l’absence de preuves quant aux effets du thé dans la prévention ou le traitement des cancers.

Sources
L’avis du NIH sur le thé vert
La fiche de l’Agence européenne sur le thé vert
 
Le 18/04/2019
Le thé rouge d’Afrique du sud (rooibos) est-il bon pour la santé ?
Il est trop tôt pour le dire.
 
Le rooibos est issu d’une plante appelée Aspalathus linearis qui ne pousse que dans la région du Cap, en Afrique du sud. Il existe deux types de boissons à base de rooibos : le rooibos fermenté (qui donne une infusion rouge) et le rooibos non fermenté (« vert », qui donne une infusion jaune). Cette plante n’est utilisée comme boisson que depuis les années 1970, ce qui fait qu’on ne dispose par de données de type « usage traditionnel ».
Comme le thé (mais moins que lui), le rooibos contient des polyphénols qui sont des substances anti-oxydantes. En particulier, il contient un polyphénol trouvé nulle par ailleurs, l’aspalathine. Celle-ci est surtout présente dans le rooibos vert, mais elle est faiblement absorbée par l’intestin, ce qui limite son éventuel usage thérapeutique. À l’inverse du thé, le rooibos ne contient pas de caféine (théine).
Les effets du rooibos ont été étudiés dans deux études, une chez le rat et l’autre chez l’homme. Dans les deux cas, les chercheurs ont exploré ses effets sur le risque de développer une maladie du cœur ou des vaisseaux sanguins (parce qu’il contient des polyphénols). Dans ces études, l’ingestion de rooibos (chez l’homme, 6 tasses de rooibos fermenté par jour pendant 6 semaines) s’est traduit par une baisse du taux sanguin de cholestérol LDL (le « mauvais » cholestérol) et de triglycérides, et une augmentation du taux sanguin de cholestérol HDL (le « bon » cholestérol). Chez le rat, cet effet a également été observé sur des animaux traités par des médicaments contre le VIH/sida (qui peuvent provoquer une augmentation du cholestérol LDL et des triglycérides).
En conclusion, une seule étude (qui plus est de petite taille, seulement 40 personnes) ne suffit pas et il est trop tôt pour pouvoir affirmer que le rooibos a un effet bénéfique pour la santé.
Par ailleurs, des extraits de rooibos sont utilisés dans des cosmétiques et des produits pour aider à la cicatrisation.
 
Sources
 
L’étude menée chez l’homme
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20833235
 
L’étude menée chez le rat
http://www.cvja.co.za/onlinefirst/DOI-10-5830-CVJA-2018-075.pdf
 
Un article sur l’aspalathine
https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/html/10.1055/s-0044-100622
 
 
Le 15/02/2019
Le thé vert est-il bon pour la santé ?
Au-delà de ses vertus stimulantes, on n’en sait rien.
Le thé, et en particulier le thé vert, est abondamment vanté dans les médias pour une multitude d’éventuels bienfaits. Toutes les variétés de thés sont issues du même arbuste : Camellia sinensis. La durée de l’oxydation (appelée improprement fermentation) détermine le type de thé produit : un thé vert est oxydé durant quelques heures, un thé oolong un peu plus longtemps et un thé noir toute une nuit, voire plus. Les thés pu-ehr ou tuo-cha sont des thés soumis à une véritable fermentation bactérienne pendant des mois ou des années.
Voir la réponse complète