Je consulte
les questions et les décodages

Rechercher
Le 26/04/2019
L’alcool est-il vraiment un antidépresseur ?
À très court terme. À long terme, il provoque et aggrave la dépression.
Chez les personnes qui souffrent de dépression, comme chez celles qui souffrent d’anxiété, la consommation d’une boisson alcoolisée soulage les symptômes de façon brève. En effet, l’alcool est une substance euphorisante et calmante qui agit sur le cerveau avec des mécanismes assez proches de ceux des médicaments antidépresseurs ou anxiolytiques.
En 2016, une étude a expliqué clairement comment l’alcool soulage la dépression de manière immédiate mais sur une courte durée, y compris chez les personnes dont la dépression résiste aux médicaments antidépresseurs.
Malheureusement, cet effet est bref. La répétition de la consommation d’alcool pour obtenir un effet durable entraîne inévitablement une alcoolodépendance dont les symptômes psychiques les plus fréquents et les plus sévères sont… la dépression et l’anxiété !
Pour cette raison, les spécialistes de la santé psychique mettent en garde leurs patients anxieux et/ou dépressifs afin qu’ils ne tombent pas dans le piège d’une dépendance à l’alcool.
Rappelons enfin que l’alcool ne fait pas bon ménage avec les médicaments contre l’anxiété et la dépression et qu’il vaut mieux s’abstenir de boire lorsqu’on les prend.
 
Sources
L’étude qui explique la façon dont l’alcool soulage brièvement la dépression
Un article médical sur les effets croisés de l’alcool et des médicaments psychotropes