Je consulte
les questions et les décodages

Rechercher
Le 11/04/2019
Peut-on diagnostiquer la maladie d’Alzheimer par une prise de sang ?
Non, à l’heure actuelle. Des travaux sont en cours pour y parvenir.
L’idée de pouvoir diagnostiquer une maladie d’Alzheimer, ou mieux encore la dépister précocement, à l’aide d’une prise de sang est l’objectif de nombreux travaux de recherche depuis plusieurs dizaines d’années.
Aujourd’hui, on peut affiner un diagnostic (à partir de symptômes touchant la mémoire) à l’aide d’un prélèvement de liquide cérébrospinal (le liquide dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière), mais ce prélèvement est difficile à faire, parfois douloureux, et il n’est pas imaginable de le pratiquer à grande échelle pour un éventuel dépistage, en l’absence de symptômes évocateurs d’une maladie d’Alzheimer.
Voir la réponse complète
Le 09/04/2019
Les produits laitiers favorisent-ils la maladie d’Alzheimer ?
Non, ce serait plutôt le contraire.
De très nombreuses études ont cherché à lier le risque de développer une maladie d’Alzheimer aux habitudes alimentaires. Ces études n’ont pas trouvé de liens convaincants, tout au plus une suspicion concernant les viandes, et peut-être les œufs ou le beurre (mais les chercheurs penchent plutôt pour un risque lié au surpoids et à l’obésité, donc à une alimentation trop riche en général).
 
Concernant les produits laitiers, les quelques études disponibles semblent plutôt indiquer un effet protecteur des produits laitiers sur la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurodégénératives. Deux substances présentes dans les produits laitiers, l’oléamide et le déhydroergostérol, semblent réduire l’inflammation de certaines cellules du cerveau (les cellules dites « microgliales ») lors de maladie neurodégénérative. Elles seraient responsables de l’effet protecteur qui a été retrouvé dans plusieurs études épidémiologiques.
 
En conclusion, consommer des produits laitiers pauvres en matières grasses (yaourt, fromage blanc demi-écrémé, etc.) dans le cadre d’une alimentation équilibrée et diversifiée semble plutôt une bonne chose vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre maladie neurodégénérative.
 
Sources
Sur les liens entre alimentation et maladie d’Alzheimer
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21338538/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27454859
 
Sur l’influence des produits laitiers sur les maladies neurodégénératives
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6073537/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4356537/
 
Sur les liens entre obésité et maladie d’Alzheimer

 
Le 16/11/2018
Le protocole ReCODE (contre la maladie d’Alzheimer) est-il efficace ?
Il est trop tôt pour le dire (seulement 10 cas ont été décrits).
Malgré plus de 30 ans de recherche active, il n’y a toujours aucun traitement pour inverser les effets négatifs de la maladie d’Alzheimer, au point que certains neurologues français se posent la question de sa nature même en tant que maladie (peut-être est-ce en fait le vieillissement « normal » du cerveau).
En Californie, un neurologue, le Dr Dale Bredesen, défend une approche multifactorielle des causes, et donc du traitement, de la maladie d’Alzheimer. Pour lui, elle n’est pas due à une cause unique mais à un ensemble de causes. En conséquence, son traitement devrait prendre en compte chacune de ces causes.
Voir la réponse complète