Je consulte
les questions et les décodages

Rechercher
Il y a 28 jours
Est-ce que manger des protéines permet de limiter les envies de sucre ?
Oui, les protéines réduisent la faim pendant plusieurs heures.


Depuis des années, les nutritionnistes savent que la consommation d’aliments riches en protéines diminue durablement la sensation de faim (ils entraînent une sensation de « satiété »). Cette satiété ne s’exprime pas uniquement vis-à-vis des envies d’aliments sucrés, mais également de tout type d’aliment : on n’a plus faim.

Pendant longtemps, le mécanisme de cet effet favorisant la satiété est resté mystérieux. Mais au début des années 2000, diverses équipes de chercheurs ont identifié comment les protéines parviennent à couper l’appétit (ou, au moins, l’une des manières dont elles y parviennent, il en reste peut-être d’autres à découvrir).

Lorsque les protéines sont digérées, elles sont divisées en petits fragments, les « peptides », eux-mêmes divisés en éléments de base, les « acides aminés ». Au sein des parois de la veine porte (la grosse veine qui amène vers le foie le sang intestinal chargé des nutriments issus de la digestion), il existe des récepteurs, appelés « récepteurs aux opiacés mu », qui sont sensibles aux peptides.

Lorsque ces derniers se fixent à ces récepteurs, les nerfs présents dans la paroi de la veine porte envoient un message à diverses régions du cerveau. Ces régions du cerveau stimulent à leur tour les intestins en y déclenchant la formation de glucose (sucre) à partir des acides aminés contenus dans le sang. Ce glucose passe ensuite dans le sang et déclenche la satiété. En fait, c’est lui qui coupe l’appétit. Les protéines ne sont que l’élément qui déclenche sa production.

Mais pourquoi le glucose issu des sucres du repas ne parvient-il pas à provoquer la même satiété ? Parce que la capacité du glucose à couper l’appétit s’exprime beaucoup moins lorsque d’autres nutriments (acides gras, par exemple) sont absorbés en même temps que lui. Donc beaucoup moins pendant la digestion.

Lorsqu’on mange des protéines, la production de glucose par l’intestin a lieu après la digestion. C’est cette production de glucose « à retardement », pendant des heures après la consommation de protéines, qui coupe l’appétit entre les repas.
 
Sources
Sur les mécanismes d’action des protéines sur la satiété
Sur la synthèse de glucose par l’intestin à partir des acides aminés
Il y a 42 jours
Manger trop d'œufs, est-ce mauvais pour la santé ?
Finalement, il semblerait que oui.
La question de l’impact de la consommation d’œufs sur la santé du cœur et des vaisseaux sanguins (par le biais du cholestérol) agite la communauté médicale depuis des dizaines d’années. Parce qu’un jaune d’œuf contient entre 200 et 250 mg de cholestérol, et qu’un taux sanguin élevé de LDL-cholestérol (le « mauvais » cholestérol) est lié à un risque cardiovasculaire plus élevé, les nutritionnistes ont longtemps recommandé de ne pas consommer plus de 2 ou 3 œufs par semaine (le nombre variait selon les pays…).
 
Voir la réponse complète
Le 25/03/2021
L'oignon peut-il faire partie des 5 fruits et légumes par jour ?
Oui à condition d’en manger entre 80 et 100 g.
L’oignon est effectivement un légume qui peut être compté dans les 5 fruits et légumes quotidiens, pour autant que l’on en consomme une portion, c’est-à-dire entre 80 et 100 grammes (d’oignon pesé cru). Donc faire revenir un peu d’oignon au fond d’une casserole ne compte pas, mais une part de pissaladière bien garnie, oui !
L’oignon est une bonne source de certains nutriments. Par exemple, 100 grammes d’oignon cru contiennent 3,9 mg de vitamine C, 30 microgrammes de vitamine B9 (acide folique), 190 mg de potassium, 37 mg de phosphore, 25 mg de calcium, 2,3 microgrammes de sélénium, etc.
 
Sources
La fiche CIQUAL de l’oignon cru, Anses.
 
 
Le 22/03/2021
Le régime alcalin est-il bon pour la santé ? 
Oui, parce qu’il est proche des recommandations nutritionnelles. Vanté comme le « régime des stars d’Hollywood », le régime alcalin fait la Une des magazines. Censé corriger nos défauts alimentaires, il repose sur une plus grande consommation de fruits et de légumes et une moindre consommation de viandes et de produits d’origine animale. Exactement ce que nous suggèrent les recommandations nutritionnelles officielles depuis quelques années !
Voir la réponse complète
Le 12/03/2021
Certains aliments sont-ils déconseillés lorsque l'on prend des bêtabloquants ?
Non, mais certaines mesures diététiques sont recommandées à celles et ceux qui en prennent.
 
Les médicaments bêtabloquants agissent en bloquant l'action de l'adrénaline (et d'autres hormones apparentées) sur de nombreux organes, notamment sur le cœur, les vaisseaux et plus faiblement sur les bronches. Ils entraînent une baisse de la tension artérielle, un ralentissement de la fréquence cardiaque et une diminution de la force de contraction du cœur.

Ils sont prescrits dans de nombreuses maladies cardiovasculaires, comme l'hypertension artérielle, certains troubles du rythme cardiaque, l’insuffisance cardiaque, mais aussi contre les manifestations cardiovasculaires des excès d'hormones thyroïdiennes ou pour prévenir les crises d’angine de poitrine.

Dans le cadre du traitement de l’hypertension artérielle, ils sont généralement prescrits aux patients hypertendus ayant déjà subi un infarctus du myocarde, souffrant d’angine de poitrine ou dont la fréquence cardiaque de repos est rapide.

La prise de bêtabloquants n’entraîne pas de restriction dans le choix des aliments. Aucun aliment n’est déconseillé, à l’exception des produits à base de réglisse (qui tendent à aggraver l’hypertension) : bonbons, boissons anisées de type pastis, etc.

Néanmoins, la prise en charge de l’hypertension artérielle (avec ou sans traitement par bêtabloquants) comporte des mesures diététiques :
  • manger moins salé : 10 à 20 % d’entre nous consomment plus de 12 g de sel (chlorure de sodium) par jour, soit 2,5 fois les quantités conseillées ! Les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque doivent souvent suivre un régime contre l’hypertension artérielle très pauvre en sel (de 4 à 6 g par jour, voire moins de 4 g par jour). Le sel que nous ingérons est généralement apporté pour un tiers par le pain (une baguette parisienne contient 5 à 6 g de sel), par les charcuteries, les fromages, le sel de table, mais aussi les plats cuisinés industriels.
  • limiter sa consommation de caféine : essayez de ne pas boire plus de 3 boissons caféinées par jour telles que café, colas, cacao ou thé, car la caféine peut augmenter la pression artérielle.
  • diminuer sa consommation d’alcool : les boissons alcoolisées augmentent la pression sanguine et nuisent à l’efficacité des traitements contre l’hypertension.
  • manger des produits laitiers demi-écrémés : ils sont riches en calcium, en magnésium et en potassium, qui diminuent les effets du sodium (sel) sur l’hypertension artérielle.
  • boire au moins 1,5 l d’eau chaque jour : attention aux eaux minérales riches en sodium (plus de 200 mg/l), telles que Arcens, Arvie, Chateldon, Quézac, Vernière, Vichy Saint-Yorre ou Vichy Célestins.
Attention, chez les personnes diabétiques, les bêtabloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie (palpitations et accélération du cœur essentiellement).
 
Sources
Les médicaments de l’hypertension artérielle, VIDAL, 5 novembre 2020