Je consulte
les questions et les décodages

Rechercher
Le 23/05/2019
Le bicarbonate de soude contribue-t-il à maintenir la blancheur des dents ?
Oui.
Plusieurs études ont confirmé l’efficacité des dentifrices contenant du bicarbonate de soude pour maintenir la blancheur des dents. Les études ont été faites sur des dentifrices et non sur le bicarbonate de soude utilisé seul. Par exemple, un dentifrice contenant 65 % de bicarbonate de soude a montré sa supériorité en terme de blancheur des dents, comparé à un dentifrice contenant de la silice hydratée (un agent abrasif utilisé dans les dentifrices, comme le bicarbonate). Le temps de brossage nécessaire pour obtenir un blanchiment significatif était plus court pour le dentifrice contenant du bicarbonate de soude : moins de 30 minutes de brossage cumulées contre 30 à 120 minutes pour les autres dentifrices.
 
Les propriétés blanchissantes du bicarbonate de soude sont en partie dues à sa structure cristalline qui, pendant le brossage, agit comme un agent abrasif sur l’émail. Comparé à d’autres agents abrasifs utilisés dans les dentifrices, le bicarbonate de soude respecte davantage la surface des dents : son RDA (« relative dentine abrasiveness », l’abrasivité relative sur la dentine) est de 30 à 40, contre 70 à 110 pour d’autres agents abrasifs. Néanmoins, le bicarbonate de soude reste abrasif et devrait être utilisé avec modération.
 
Le bicarbonate de soude est également utilisé dans les dentifrices pour sa capacité à lutter contre les acides produits par les bactéries de la plaque dentaire. Ces acides attaquent l’émail et sont à l’origine des caries.
 
À lui seul, le bicarbonate de soude ne suffit pas pour se brosser les dents : il n’apporte pas de fluor (qui reminéralise l’émail et protège des attaques acides et des caries), ni de substances capables de réduire durablement les dépôts de plaque dentaire. Pour cette raison, il devrait être utilisé en complément d’un dentifrice apportant tous ces éléments.
 
Sources
 
Un article sur les usages du bicarbonate de soude dans la santé dentaire
http://www.ijdr.in/article.asp?issn=0970-9290;year=2018;volume=29;issue=5;spage=672;epage=677;aulast=Madeswaran
 
Deux articles sur les capacités blanchissantes du bicarbonate de soude
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10518866
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29056186
 
Le 09/11/2018
Se laver les cheveux au bicarbonate de soude prévient-il la chute de cheveux ?
Non, au contraire cela peut abimer les cheveux.
Le bicarbonate de soude est redevenu populaire dans les foyers français comme produit ménager ou pour les soins du corps, parfois sans preuve d’efficacité.
Des informations circulent en particulier sur son intérêt pour la santé des cheveux et du cuir chevelu. Elles proviennent essentiellement de sites américains où le bicarbonate de soude (« baking soda » en anglais) fait partie de ce que les Américains appellent la méthode « no poo » (« plus de résidus collants »), destinée à nettoyer les cheveux et le cuir chevelu des résidus des shampooings, après-shampooings et autres baumes capillaires. Dans cette méthode, le bicarbonate de soude est utilisé comme shampooing, parfois en alternance avec le vinaigre de cidre.
 
Aucune étude clinique n’a montré de bénéfice en ce qui concerne l’utilisation de bicarbonate de soude comme shampooing, ni sur la qualité des cheveux, ni sur la prévention de leur chute. Par contre, des témoignages négatifs ont été reporté sur internet par des utilisatrices. Le bicarbonate de soude possède un pH très basique (9) alors que le pH du cuir chevelu est de 5,5 et celui des cheveux de 3,7. L’utilisation du bicarbonate de soude comme shampooing semble efficace pour enlever le sébum sur les cheveux et le cuir chevelu, mais au prix d’une agression en terme de pH. Après plusieurs applications, le cuir chevelu peut présenter des irritations et les cheveux devenir cassants.
De plus, un pH basique favorise les frottements entre les cheveux en modifiant la quantité de charges négatives (électricité statique) à leur surface. Selon les chercheurs, il est préférable d’utiliser un shampooing légèrement acide pour avoir des cheveux en meilleure santé et plus faciles à coiffer. Nos grands-mères se rinçaient les cheveux avec un jus de citron.
 
Utiliser le bicarbonate de soude comme shampooing ne semble donc pas une très bonne idée.
 
Sources
Un article scientifique sur l’influence du pH des shampooings sur l’état des cheveux
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4158629/
 
Le 09/11/2018
Le bicarbonate de soude peut-il prévenir les crises de goutte ?
Probablement, mais seulement pour un usage occasionnel après un repas riche et arrosé.
La goutte touche surtout les hommes entre 50 et 60 ans et en particulier ceux issus d’une famille de "goutteux" (qui ont tendance à fabriquer beaucoup d'acide urique, environ 1 % de la population française). L'acide urique est une substance provenant, entre autres, de la dégradation des produits d'origine animale. Il est éliminé par les reins mais lorsque cette substance se trouve en trop grande quantité dans le sang, elle se dépose sous forme de cristaux dans une articulation et entraîne une inflammation : c'est la crise de goutte.
 
Chez les personnes qui ont un taux élevé d'acide urique, il est possible de minimiser les risques de crise de goutte. Pour cela, mieux vaut :
  • éviter les boissons alcoolisées qui favorisent la formation d’acide urique. Les crises de goutte font souvent suite à des repas bien arrosés.
  • ne pas abuser de certains aliments susceptibles d’élever le taux d’acide urique : la charcuterie, les abats, les sauces, les poissons gras, les fruits de mer, les viandes et volailles, le gibier et certains légumes comme les champignons, les épinards, le chou-fleur, les asperges, l’oseille ou les lentilles.
  • boire au moins un litre et demi d'eau par jour pour éliminer l'acide urique. Une eau de pH basique (eau de Vichy, par exemple) est recommandée.
Pourquoi boire de l’eau à pH basique ? Parce que lorsque le sang est légèrement alcalin (basique), l’acide urique a moins tendance à précipiter sous forme de cristaux. C’est pour cette raison que certaines personnes recommandent de boire de l’eau contenant du bicarbonate de soude : son pH basique a le même effet que celui d’une eau de Vichy.
 
Néanmoins, les études manquent pour pouvoir recommander le bicarbonate de soude comme moyen de prévenir les crises de goutte, en particulier sur le long terme. Si boire occasionnellement du bicarbonate de soude après un repas riche et bien arrosé peut être intéressant, l’utiliser tous les jours comme moyen préventif peut entraîner des effets indésirables liés à la richesse du bicarbonate en sodium (sel) qui peut provoquer des problèmes d’hypertension artérielle, un problème de santé qui affecte déjà de nombreuses personnes souffrant de goutte.
 
Une étude clinique est en cours en Chine pour évaluer l’intérêt du bicarbonate de soude dans la prévention des crises de goutte.
 
Sources
L’étude chinoise qui est en cours sur la prévention de la goutte par le bicarbonate de soude
https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03306758
 
Une revue sur la prise en charge de la goutte par le Société française de rhumatologie
http://www.rhumatologie.asso.fr/05-Bibliotheque/Publications/pub-74-160-167.asp
 
« Comment éviter les crises de goutte ? » sur le site d’Axa Prévention
https://www.axaprevention.fr/internet/goutte-alimentation