La question partagée est :

Le 24/03/2020
La chaleur va-t-elle détruire le virus ?
Votre question est ambiguë.
 
Si vous nous demandez si la chaleur tue le coronavirus responsable de la COVID-19, par exemple lorsqu’on cuit un aliment, la réponse est oui. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a précisé dans un avis que l’exposition du virus à 63°C pendant 4 minutes (la température utilisée en liaison chaude de restauration des aliments) suffisait à détruire le virus. Les températures plus élevées sont bien sûr encore plus efficaces.
Si vous nous demandez si le printemps, puis l’été, et leurs températures clémentes vont faire disparaître la COVID-19, la réponse est qu’on en sait rien. Certes, les virus respiratoires tendent à se faire moins présents en été (parce que nous vivons davantage dehors, parce que notre système immunitaire est moins diminué par le froid, etc.). L’expérience de la grippe saisonnière ou du SARS de 2003 pourraient faire penser que cela sera de même avec la COVID-19. Mais la multiplication actuelle des cas dans les pays tropicaux semblent indiquer que le coronavirus peut sévir même sous un climat chaud.
Il est possible que le coronavirus responsable de la COVID-19 continue à sévir cet été dans l’hémisphère sud (où se sera l’hiver) et qu’il revienne dans l’hémisphère nord l’hiver prochain. Il est impossible de prévoir quel sera le scénario pour les prochains mois.
 
Sources
« COVID-19 : pas de transmission par les animaux d’élevage et les animaux domestiques », Anses, 11 mars 2020
Déja ?!

750 vérifications effectuées
par notre expert

Je consulte les décodages
Notre engagement

L'association AXA Prévention
accorde une importance capitale
à la vérification des informations santé.

Je découvre le service