La question partagée est :

Le 23/04/2020
Masques en tissu contre la COVID-19 : comment va-t-il falloir les laver ?
Simplement à 40°C, éventuellement avec un repassage léger. Mais après chaque usage.
 
Il est de plus en plus probable que, à partir du 11 mai, nous devions tous porter un masque dans les lieux publics : masque chirurgical (en papier, plissé), masque FFP2 (« masque de canard », uniquement pour les soignants et les personnes particulièrement vulnérables) ou masque en tissu « fait maison » ou acheté. Ce port obligatoire du masque risque de durer bien au-delà de l’été, voire jusqu’en 2021.
Rappelons que les masques FFP2 sont les seuls à protéger la personne qui les porte. Les deux autres types de masque servent à protéger les personnes autour de nous de nos postillons éventuellement contaminants. Ce point est important lorsqu’on parle de la manière de les « recycler ».

Les masques FFP2 peuvent être utilisés 3 fois (chaque fois, pas plus de 4 heures d’affilée) à condition de les traiter à 70°C, chaleur sèche, 60 minutes, entre chaque usage ET de s’assurer, avant de les porter à nouveau, qu’ils sont restés parfaitement jointifs avec le visage. De plus, ces masques doivent être réutilisés par la même personne à chaque fois ! Dans ces conditions, les masques FFP2 restent protecteurs, pour la personne qui les porte et pour celles autour d’elle.
Pour les autres types de masque, le problème de l’étanchéité avec le visage ne se pose pas puisqu’ils ne sont, par définition, pas étanches. Les procédures de « recyclage » visent essentiellement à détruire les germes qui ont pu se déposer sur le masque. Mais comme ces masques visent à éviter que nous contaminions les autres et l’environnement, la plupart de ces germes sont sur la face INTERNE (celle qui touche notre visage) et ce sont nos propres germes ! Ce point est important à comprendre.
On sait peu de choses sur le recyclage des masques chirurgicaux, il est probable (mais pas certain) que l’on puisse appliquer la même technique que pour les FFP2.

Pour les masques en tissu maison, il suffit de les laver, en machine ou à la main, à 40°C. Cela suffit à éliminer le coronavirus et d’autres virus comme ceux des rhumes, mais pas forcément d’autres germes, par exemple, certaines bactéries plus résistantes. La chaleur d’un léger repassage peut également contribuer à éliminer des germes.
Mais rappelons-le, les masques en tissu sont à laver pour éliminer essentiellement NOS germes et NOS postillons. Certes, nous pouvons déposer du coronavirus à l’extérieur du masque avec nos mains souillées mais il sera détruit par l’eau savonneuse, même à froid. Attention, il est nécessaire de laver les masques en tissu après chaque usage.

La question qui demeure est « Après combien de lavages un masque en tissu cessera-t-il de protéger les autres ? » Cela dépendra de la qualité et de l’épaisseur du tissu utilisé, de l’agressivité de la lessive, de la résistance des élastiques… L’utilisation d’un tissu dense et d’une lessive douce à 40°C, un repassage léger… autant de conditions pour qu’ils durent plusieurs semaines, voire plusieurs mois si on dispose d’un stock de masques à faire tourner.
 
Sources
Un article sur les recommandations en terme de recyclage des masques FFP2, 8 avril 2020
Déja ?!

710 vérifications effectuées
par notre expert

Je consulte les décodages
Notre engagement

L'association AXA Prévention
accorde une importance capitale
à la vérification des informations santé.

Je découvre le service