La question partagée est :

Le 23/03/2020
Le surpoids et l’obésité suffisent-ils à rendre une personne plus vulnérable aux complications de la COVID-19 ?
Seulement l’obésité sévère avec un IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2.
 
Avec l’expérience de la Chine et de tous les pays touchés massivement par le coronavirus SARS-CoV-2, il est possible désormais d’identifier les facteurs de risque qui augmentent le risque de souffrir de complications graves de la COVID-19.
Selon le Ministère de la santé, ces facteurs de risque sont :
  • l’âge : 70 ans et plus
  • l’insuffisance respiratoire chronique sous oxygénothérapie, l’asthme, la mucoviscidose ou toute pathologie chronique respiratoire
  • l’insuffisance rénale chronique dialysée
  • l’insuffisance cardiaque stade III ou IV
  • la cirrhose du foie (au-delà du stade B)
  • les antécédents de maladies cardiovasculaires : hypertension artérielle, antécédents d'accident vasculaire cérébral ou d’infarctus/angor, chirurgie cardiaque
  • le diabète insulinodépendant ou présentant des complications secondaires
  • l’immunodépression due à des médicaments (chimiothérapie anticancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive), l’infection par le VIH/sida non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3, ou une greffe d’organe solide ou de cellules souches
  • les cancers métastasés
  • l’obésité morbide avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40 kg/m2
  • la grossesse à partir du 3ème trimestre.
Donc, l’obésité, même en l’absence d’autre maladie, est considérée comme un facteur de risque au-delà d’un IMC de 40 kg/m2 (la définition de l’obésité est un IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2, celle du surpoids d’un IMC de plus de 25 kg/m2). Rappelons que l’IMC se calcule en faisant (poids en kg) divisé par (taille en mètre x taille en mètre). Par exemple, une personne de 128 kg pour 1m73 présente un IMC de 42,6 kg/m2.
L’ajout de plusieurs facteurs de risque, par exemple obésité et hypertension artérielle, augmente le risque de complications en cas de COVID-19. La Ligue contre l’obésité a publié un document pour indiquer aux personnes obèses quand appeler le 15 en cas de symptômes.
Comme toutes les personnes vulnérables, les personnes qui souffrent d’obésité sévère doivent donc se protéger de manière stricte, en respectant un confinement total et en veillant à se laver les mains très régulièrement.
 
Sources
« Prise en charge en ville par les médecins de ville des patients symptomatiques en phase épidémique de COVID-19 », Ministère de la santé, 20 mars 2020
« Obésité et COVID-19 : quand faut-il appeler le 15 ? », Ligue contre l’obésité, 17 mars 2020
Déja ?!

750 vérifications effectuées
par notre expert

Je consulte les décodages
Notre engagement

L'association AXA Prévention
accorde une importance capitale
à la vérification des informations santé.

Je découvre le service